laurentjauffret

Typologie sommaire de l’internaute

In marketing on 23 juillet 2009 at 13 h 37 mi

Quelques questions basiques que tous webmaster se pose avant la création d’un site, celle de savoir à qui il s’adresse.

Les internautes …  qui sont-ils /elles ? que veulent-ils/elles ? pourquoi ? comment ?

Voici un début de réponse :

Certains internautes vagabondent, prêts à saisir tout ce qu’on leur présente pourvu que l’emballage soit attractif et la navigation soit intuitive : ce sont les « internautes badauds ».

D’autres vont sur un site à la recherche d’une information précise, via un moteur de recherche ou en accès direct sur un site qu’ils connaissent : ce sont les « internautes chercheurs ».

Enfin les geeks privilégient l’interactivité. Autant qu’aux contenus, ils sont sensibles aux fonctionnalités technologiques des sites. Ce sont eux qui montrent les tendances, créent les modes, le buzz.

Il est utile de distinguer aussi les habitués d’un site de ceux – les nouveaux – qui le découvrent, par hasard ou par le buzz.

Cette typologie est sommaire bien sûr : tous les internautes sont à la fois des badauds et des chercheurs suivant les moments et on est toujours le geek de quelqu’un. Elle va cependant nous permettre une première approche des besoins des visiteurs.

Nouveaux visiteurs :

enjeu de séduction

Habitués :

enjeu de fidélisation

Badauds Question d’image

Les badauds qui viennent pour la première fois doivent être séduits par des contenus variés et attractifs. Il faut en particulier penser à leur « première impression ». Le design, la clarté, la richesse sont les éléments clés ou plus précisément l’image de clarté, de richesse de qualité que renvoie le site à travers son design et son ergonomie.

Question d’actualisation

A quoi bon revenir si les contenus sont les mêmes ? Alimenter constamment le site par l’actualité ou en créant sa propre actualité est une condition indispensable à la fidélisation des visiteurs.

Il faut aussi penser l’ergonomie du site pour rendre visible les mises à jour et veiller à offrir des contenus ou des liens pour relancer en permanence la consultation et la navigation.

Chercheurs Question de lisibilité

L’accès à l’information doit être simple facile évident. Le plan du site intuitif et le moteur de recherche performant

Question de volume de contenu

Le chercheur reviendra s’il a le sentiment que le site est une base de donnée importante et que la recherche directe sur celui-ci peut être aussi pertinente voir plus que sur un moteur de recherche pour un contenu particulier.

geeks Question de la mise à jour technologique

Les services de web communautaires ou web 2.0 sont recherchés par une catégorie d’internautes exigeants et qui font de l’interactivité une condition de leur adhésion à un service. Cela implique de prévoir des options telles que la présence d’un blog, l’existence d’un compte Twitter, Facebook, d’une version mobile du site, d’une application iPhone, d’un flux RSS, de fonctions de partage sur médias sociaux, de la possibilité de laisser des commentaires, de la disponibilité de widgets. (critères web 2.0 merci à presse-citron)

Question du nombre et de la qualité des utilisateurs

Un service web collaboratif est intéressant quand les utilisateurs ont atteint une taille critique et/ou que leur apport est de qualité. L’interactivité prend alors du sens. A défaut, elle n’est qu’un gadget, utile à l’image du site mais marginal pour son attractivité.

Le site peut être examiné ensuite en fonction de ces problématiques, qui renvoient chacune à des contraintes et des opportunités. Elles sont énoncées afin de garder à l’esprit que la conception d’un site doit toujours prendre en compte le point de vue de l’utilisateur et ne pas être dictée uniquement par les contenus disponibles ou les impératifs techniques ou juridiques.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :