laurentjauffret

Barack Obama m’a écrit (la suite)

In stratégie on 10 septembre 2009 at 13 h 55 mi

ObamaHealth

laurent — I just finished laying out my plan for health reform at a joint session of Congress. Now, I’m writing directly to you because what happens next is critical — and I need your help.

C’est par ces mots arrivés sur leurs boites mail que des millions d’américains ont été sollicités ces jours-ci par « Organizing for America« . Cette structure est issue de la campagne présidentielle à laquelle 13 millions de personnes avaient participé créant non seulement un immense mouvement mais aussi une «communauté Obama». Le moment semble venu de mettre cette force en mouvement.

La réforme de santé d’Obama rencontre, comme on le sait, quelques difficultés. Non seulement les représentants républicains se sont montrés sourds à toutes les ouvertures pour faire aboutir un projet consensuel, mais c’est au sein même des démocrates que les divisions se sont déclarées. Trop liberal (c’est à dire, à gauche, en américain dans le texte) ou pas assez, le projet court le risque de capoter. Le Président  tente donc de reprendre la main. D’abord en intervenant – fait rarissime – devant le congrès et ensuite en sollicitant directement les militants de sa campagne. A chacun il demande de l’aide – I need your help – et propose d’envoyer directement à leur représentant un simple message: « Please support President Obama’s plan for health reform ».

On sait que le poids des représentants du peuple au Etats Unis est incomparablement supérieur à celui des députés français par exemple. Leur liberté de vote est totale, ce qui exclut tout idée de « mandat impératif« . Ces députés là ne se sentent pas d’avantage liés au programme du président qu’à sa personne comme en France. La riposte d’Obama consiste donc à faire pression sur eux par les seuls qui comptent vraiment, leurs électeurs dans leur circonscription.

Cette manœuvre tactique habile consiste à opposer la base aux corps représentatifs institués, ou en tout cas à modifier l’équilibre habituel des rapports de force. A la pression exercée du haut vers le bas : Obama vers les représentants s’ajoute celle allant du bas vers le haut en partant des électeurs, façon sandwich.

Reste à voir si cette double pression produira le résultat escompté.

Quelques éléments de contexte ci dessous :

Dans Libération

Santé: «Obama a affirmé les principes, sans exclure des concessions»

Dans le Monde

M. Obama déterminé sur son projet de réforme de la santé

Sur Organizing for america par Audrey Célestine du CERI-CNRS (pdf)

La vidéo de son discours au Congrès traduite sur Public Sénat

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :