laurentjauffret

Les aventures de Villepin et Tintin chez les éléments de langages

In bibliographie on 18 juin 2010 at 15 h 21 mi


Quai d’Orsay – chroniques diplomatiques – tome 1 vient de sortir en librairie et il faut le lire tout de suite.
Il faut le lire si on aime la BD et la politique. Il faut le lire aussi si on aime seulement l’un des deux. Il faut le lire si on a le goût des docu fictions, des coulisses du pouvoir, des ors de la République ou simplement de la belle ouvrage.
Quai d’Orsay a pour héros le ministre Alexandre Taillard de Vorms, dans lequel chacun reconnaîtra Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin.
L’auteur en est Christophe Blain, un des talents les plus sûrs de la BD française. Il fait le portrait de notre ancien ministre des affaires étrangères à partir du récit authentique d’Abel Lanzac, qui fut un beau jour sorti d’une thèse universitaire pour devenir une créature de cabinet, la plume du ministre, le responsable des « langages ».

Comment faire une histoire avec une matière première à priori peu affriolante ou du moins, inhabituelle dans la fiction ? aucun policier, pirate ou cow boy, aucun flingue, très peu de femmes : pas de violence, pas de sexe. Les personnages sont ceux de l’entourage d’un homme politique, conseillers de cabinet ministériel et secrétaires. Les décors sont des bureaux et salles de réunions. L’intrigue raconte les différentes étapes de la rédaction d’un discours dans une obscure commission à Genève, d’un autre prononcé à Berlin, plus quelques crises diplomatiques mineures.
Nous avons pourtant droit à un récit à suspense doublé d’une caricature hilarante et triplé d’une leçon de philosophie. C’est toute la force de la démonstration : montrer que la BD est capable de s’adapter à toutes les contraintes, tous les terrains, tous les sujets.
C’est un authentique manuel sur l’art du dialogue, du découpage, de la mise en scène, du rythme et de la fabrication de mythe. Invoquant Tintin et Dark Vador, Blain nous livre une magistrale leçon de BD.

Et la politique dans tous ça ? que reçoit-elle en retour : un hommage ou un coup de pied de l’âne ?
Les deux, Monsieur le Ministre.
La grandeur et la servitude, le sublime et le ridicule, Héraclite et X-Or… Tout nous est expliqué, de façon limpide, au cas où on veuille prendre la place et devenir soi-même « responsable des langages ».
Et surtout il y a le héros de l’histoire, Villepin-Taillard de Vorms. C’est une force cosmique, tout le temps en mouvement, toujours à pérorer, à la fois sous influence et incontrôlable, à coté de la plaque et visionnaire, ridicule et charismatique.
On est obligé de réviser l’idée que l’on se faisait du personnage Villepin quand on a pratiqué Taillard de Vorms. Pour ma part, moi qui le connaissais par la télévision et la radio, je le prenais pour un poseur. Après lecture de la BD, je le tiens plutôt pour un exalté ou un fou. Cela ne le rend pas plus crédible comme candidat aux présidentielles mais nettement plus sympathique et intéressant.

Vous me direz que ce n’est qu’une BD, qu’il ne faut pas prendre ceci pour argent comptant mais faire la part de la caricature, que le vrai Villepin est autre. Peut-être… Mais celui-ci a singulièrement plus de chair et de présence que le personnage emphatique qui choisit de s’exprimer ses jours ci dans son appel du 19 juin.
Et comme nous ne connaitrons jamais qu’une image du personnage, autant choisir la plus vivante et la plus vraie. De même que les électeurs ont parfois donné le sentiment de voter pour la marionnette des guignols plutôt que pour Chirac, on a envie de dire aux partisans de Villepin « votez Taillard de Vorms, votez pour la BD ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :